dépersonnalisation et déréalisation

Discussion

promo1998: Voila ca fait logntemps que je songe a ecrire pour porter mon experience avec la dp/dr mais je pensais toujours que je n'etais pas encore guéri mais maintenant je sens enfin que je suis sorti de cet etat infernal!!
Petit racontage de ma vie
plutot garcon bon vivant j'etais bien dans ma tete et dans mon corps personne plutot joyeuse meme ci j'ai du passé par de mauvais moments mais toujours je passais le cap mais voila, ca fait a peu pres 4 mois j'ai fumé du cannabis ct la 5eme fois et ct la plus pire experience que j'ai eu avec cette drogue j'ai fais un bad trip qui a duré toute une soirée et j'ai du l'affronter tout seul sans l'aide de mes amis qui n'etait pas avec moi... bon on va pas s'attarder sur le bad on sent qu'on va mourir que restera keblo toute notre viee!!! ct tres intense comme sensation mais le landemain du bad je me suis sentis un peu mal surtout psychiquement et la tete qui tourne... j'ai consulté internet pour voir ce que ct si c"etait on relation avec lel bad et la je tombe sur des temoignange qui m'ont fait ressentir ce que j'ai vecu en bad et je me suis senti encore plus mal que le bad d'hier . et c a ce moment la que la dp/dr commence avec tout le tralala . jvais pas parlé sur les symptomes puisque c sur que vous les savez se sentire dans un reve avoir l'impression qu'on a chhangé et qu'on devenait fou... moi ct surtout la peur d'etre devenu schizo ou fou pck j'ai lu un tas de truc sur la schizophrenie et les maladies qui sont causé par la conso de drogue etc.. mais le plus important dans tout ca de ne pas perdre espoir et de ne jamais oublie la guerison moi c ce qui m'a laissé guerir plus rapidement ce que j'ai fait au cours de c 4 moi: du sport footing foot etc meditation qui m'a permis de me reconcilier avec moi meme, ne plus penser a la dp/dr ce qui implique ne plus chercher sur le net pck ca change en rien ce que vous vivez chaque personne a une experience subjective avec la dp/dr donc n'essayez pas de vous identifiez aux autres essayer d'adopter les solutions qu'ils utilisent comme cité plus haut . je viens ecrire ici pour enterrer cette periode qui m'a passé par de moment de doute de peur de questionnement sur moi sur ce que je voulais etre sur bcp de chose mais en fin de compte on s'en sort plus fort mentalement et plus heureux pck cet etat n'est que le debut d'une belle vie. sur ceux je vous souhaites bon courage TENEZ BON N'OUBLIEZ JAMAIS QUE VOUS ALLEZ GUUERIR QUELQUE SOIT VOTRE ETAT ;)




XOXO prm

Manu dib: Bonjour à tous, j'aimerais avoir votre avis sur certains symptômes que j'ai eu il y a quelques mois.suite à une longue période d'angoisse très importante, J'ai commencé à me poser beaucoup de questions sur moi-même, pourquoi j'existé pourquoi j'étais dans mon corps ? Pourquoi j'étais moi-même. Je me demander pourquoi le monde était fait comme ça. Le fait de ne pas comprendre ce que je faisais dans mon corps, me donner des angoisses terrible.. j'ai pensé à de la déréalisation. s'il y'a des gens concernés ce serait sympa de m'éclairer. c'est sûr qu'avec un simple témoignage comme celui-ci difficile de faire un diagnostique. mais ça me rassurerait ! Effrayante sensation

Dilan: Vraiment dommage que ça ne bouge pas plus que ça sur ce forum ! .....

Jeremy: Coucou

Kar: C bon je t'ai ajouté

Dilan: Je viens de copier / coller le lien, il est bien valide :)

Kar: Le lien Facebook ne fonctionne pas

Dilan: N'hésitez pas à rejoindre le groupe fb https://www.facebook.com/groups/1446833838675979/

Amaz: Bonjour ?

vito69: N'hésite pas à envoyer en message privé:) et bienvenue

supra: Bonjour tout le monde, c'est la première fois que je parle de ma dr/dp, j'ai eu du mal a l'accepter, (j'en ai toujours d'ailleurs) j'aimerai en parler a des gens qui vivent ou qui ont vécu le même délire, je pense que ca pourrait être bénéfique !

vito69: Salut Jojo a tu guerri depuis?

Miliana: Je suis angoissée toute la journée mais + le matin et le soir

Jojo: Êtes vous constamment angoissé dans cet état?

Miliana: J'y ai jamais vraiment fait attention mais ce serait plus bcp que jamais

Jojo: D'accord, et est ce que tu cligne des yeux bcp bcp ou sinon jamais pratiquement ?

Miliana: J'ai lu qu'avec le temps qui passe pour certains la guérison est progressive. Pour moi ça vient par phase: je me sens mieux une semaine puis ça revient un mois etc

Jojo: Est ce que dans cet état vous vous dite que vous avez envie de vous "reveiller" ?

Dilan: C'est à dire ?

Miliana: Boujour tout le monde! Il y a une question que je me pose: Comment se matérialise la fin d'une DP/DR ?

Dilan: Si vous avez besoin de parler, des questions... depersoderea@gmail.com

Kout: Bonsoir, j'ai 17 ans et souffre de ce syndrome depuis 6 ans. Je souhaiterais discuter avec des personnes ayant vécu la même chose que moi. Vous pouvez m'envoyer un sms au 07 81 59 65 39

Dilan: J'ai crée un blog ou je parlerais de la dp / dr principalement mais aussi des choses telles que l'angoisse et autres http://mentalement.unblog.fr
Une adresse mail est mise à disposition si vous voulez discuter...

Kar: Bonjour,
J'ai 32 ans et J'habite Paris cela fait bientôt 2 ans que je suis en dp/dr,j'ai appris a gérer plus ou moins.je voudrais communiquer avec des personnes qui ont le même problème et qui désirent avancer,trouver des solutions partager des idées intéressantes pour s'en sortir. je laisse mon numéro de téléphone a qui veut bien discuter en toute sympathie.0752112188

Tifs en pétards: Bonsoir, il y a quelqu'un ?


Rafraichir

Archives

En ligne
2 Visiteurs, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total : 2
Mini sondage
Que pensez-vous de ce site ?










Résultats

 
 

Bienvenue sur notre site!

  




Bonjour à toutes et à tous,

Ce site est crée dans le but de recueillir des témoignages de personnes souffrant de dépersonnalisation / déréalisation et aussi de phobies d'impulsions.
Je pense qu'on est malheureusement très nombreux à souffrir de la dépersonnalisation / déréalisation et on ose pas toujours le dire, par peur du jugement des autres, par peur qu'ils nous prennent pour des fous, dès fois aussi on ne trouve pas toujours les mots justes pour expliquer ce que nous ressentons vraiment...

Ce site est pour vous, vous pouvez vous exprimer librement sans avoir peur d'être jugé ni prit pour un fou, tous ensemble nous trouverons un jour une solution à ce qui nous gâche la vie.


Sur le site, j'ai ajouté une rubrique "Témoignages positifs", tout ceux et celles qui ont guéri de la dépersonnalisation / déréalisation et de phobies d'impulsions peuvent SVP m'envoyer leur témoignage par email (en appuyant sur le lien contact du site) afin de le publier sur le site.

Merci et bon courage à tous


P.S: ça serait bien de se rencontrer de temps en temps entre nous dépersonnalisé pour discuter, s'entraider... et pourquoi pas un jour créer une association. Pour cela je vous invite vraiment à vous enregistrer sur le site et vous présenter sur le forum, si vous ne voulez pas témoigner ce n'est pas grave, je vous comprends.

Momo



Cliquer ici, pour lire ma petite histoire concernant cette maladie






------------------------------------------



Quelques livres qui m'ont beaucoup aidé et qui peuvent aussi vous aider à vous sentir beaucoup mieux.




La dépersonnalisation/déréalisation est causée soit par un traumatisme ou une anxiété/angoisse prolongée. Les TOC, la dépression, anxiété, stress post-traumatique, phobie, phobie d'impulsion,... peuvent nous faire basculer dans ce monde bizarre.
Elle peut également survenir lors d'une ingestion de drogues. MAIS sachez que c'est réversible, on ne reste pas toute notre vie dépersonnalisé-déréalisé.

Avant de vous donner quelques pistes à suivre pour vous sentir mieux de jour en jour, je voudrais d'abord vous décrire un peu ce que c'est que la dépersonnalisation pour ceux et celles qui ne la savent pas :

Les personnes qui souffrent de la dépersonnalisation/déréalisation (comme moi) se sentent comme si la vie est un film, on est comme détaché du monde, comme si on ne fait plus partie du monde, ce que nous voyons nous paraissent irréelles, nous vivons comme dans un rêve, tout est un peu flou, comme si on a un voile devant les yeux. On ne ressent plus la vie comme avant...

La première fois c'est très angoissant, on pense qu'on est schizophrène, qu'on est fou... en réalité NON on n’est pas fou, on est conscient de ce qu'on ressent, on sait que quelque chose en nous a changé (les fous ne savent pas qu'ils sont fou).

[Lire la suite...]

Momo Le: 10/06/12
La dépersonnalisation et la déréalisation sont deux symptômes assez communs chez les gens qui souffrent d'anxiété (ou qui ont vécu un trauma). J' ajouterai même qu'ils figurent parmi les symptômes les plus effrayants. C'est probablement pour cette raison que peu de personnes évoquent la Dépersonnalisation lors des entretiens ou même avec des proches. Imaginez une seconde que vous êtes coupé de vous-même, que vous observez le monde comme si vous visionniez un film, ou tout simplement que vous avez du mal à ressentir de l'amour pour vos proches…

Je vous rassure: ces symptômes ne causent absolument aucun préjudice, vous n'allez pas perdre le contrôle de vous-même ou devenir fou. Il s'agit tout simplement de la conséquence d'une anxiété excessive. En effet, vous avez probablement des pensées anxiogènes récurrentes, ce qui engendre un surmenage et une fatigue psychique intense; ou bien, il se peut que vous ayez vécu un événement traumatique ces derniers temps. On peut tenter d'imaginer cela comme si votre "disque dur" était saturé d'informations (trop) anxiogènes. A ce stade-là, notre cerveau (notre "disque dur" qui fait du mieux qu'il peut pour nous préserver et se préserver) se déconnecte et/ou finit par anesthésier nos émotions (positives et négatives). Seulement voilà: même si cela part d'une bonne intention de notre cerveau, il est également vrai que ces absences ou cette perception d'irréalité finit par nous faire très peur, ce qui engendre un cercle vicieux où la dépersonnalisation ne fait que persister. Nous devenons alors hypervigilent et désorienté face à toutes les manifestations de notre anxiété.

[Lire la suite...]

Momo Le: 04/06/12
Olivia a peur de frapper son bébé âgé de quelques mois. Joseph a peur de sauter par la fenêtre alors qu'il ne se sent pas dépressif. Quand une peur de cette nature devient gênante, il s'agit d'une phobie d'impulsion.


La phobie d'impulsion, qu'est-ce que c'est exactement



C'est la peur d'écouter une petite voix bizarre au fond de soi, voix qui vous dit d'agir de manière agressive pour vous ou pour autrui.

Il peut s'agir d'une peur d'être pris d'un fou rire à un enterrement, ou de dire des gros mots dans une église, la peur de casser des objets, la peur de se suicider, la peur des couteaux ou des objets tranchants qui pourraient servir à agresser quelqu'un, la peur de devenir pédophile... …Les personnes atteintes peuvent avoir l'impression de devenir folles ! Pourtant, c'est, au départ, un phénomène naturel et fréquent que d'avoir des idées bizarres qui vous traversent la tête. Seulement, ici, il s'amplifie et prend progressivement une place démesurée dans la tête de la personne phobique d'impulsion.

La phobie d'impulsion, classée dans la catégorie des obsessions



Tout le monde a, un jour ou l'autre, éprouvé durant quelques instants ce genre d'angoisses, le plus souvent sous forme d'une pensée un peu bizarre qui lui traversait la tête. Si vous montez en haut de la tour Eiffel, il est probable que vous ressentiez cette peur de sauter ! Cependant chez certaines personnes, ces pensées s'installent durablement, s'incrustent et en arrivent à parasiter leurs autres pensées, et toute leur vie en général. C'est pourquoi, la phobie d'impulsion est classée par les psychologues ou les psychiatres dans la catégorie des obsessions. Car il s'agit bien d'idées obsédantes dont on n'arrive pas à se débarrasser.

Il est difficile de comprendre quand on ne souffre pas de ces troubles. Car dans cette maladie, les personnes ne passent pas à l'acte et elles ont donc peur de faire des choses qu'elles n'ont jamais faites. Ce sont leurs pensées qui les font souffrir, pas leurs actes.

[Lire la suite...]

Momo Le: 04/06/12
PHPBoost 3.0 J’ai eu ma première crise d’angoisse en septembre 2003, c’était impressionnant, je ne savais pas ce qui m’arrivait, j’avais des difficultés à respirer, je pensais que j’allais mourir d’une crise cardiaque, je ne connaissais pas et je n’ai jamais entendu parler de crises d’angoisses sinon je n’aurais pas paniqué.

J’ai été aux urgences, ils m’ont dit de ne pas m’inquiéter et que c’était juste du stress et de l’angoisse MAIS ils ne m’ont jamais expliqué ce que c’est qu’une crise d’angoisse et jamais ils m’ont conseillé de voir un psy…

Tant que je ne pensais pas à ma crise d’angoisse ça allé bien, mais dès que je repensais, je prends peur et boom c’est la panique.

En 2004, j’ai été voir un médecin généraliste, il m’a prescrit un antidépresseur EFFEXOR 37.5 mg je prenais une gélule par jour, au début c’était l’enfer puis quelques jours plus tard (environ 1 semaine ou 2), je commençais à aller mieux. Les mois passent et j’ai décidé d’arrêter ce traitement, je pensais que j’étais guéri mais à peine j’ai arrêté, je recommençais à me sentir mal, puis j’ai repris le traitement jusqu’au début de l’année 2008, j’ai à nouveau arrêter le traitement mais cette fois-ci progressivement (sur 3 ou 4 mois), puis un jour de septembre 2008 (toujours ce mois de septembre qui revient dans ma vie), ma collègue de travail a eu un accident vasculaire cérébral (AVC), elle était à côté de moi et j’ai pris peur, cela m’a terrorisé, je n’arrêtais plus de penser à ça à langueur de journée 24h/24h et 7jours/7jours… je pensais que cela va aussi m’arriver, toute la journée j’analysais tout mon corps et j’écoutais ma tête s’il ne se passe pas quelque chose d’anormal, résultat j’ai eu un mal de crane de fou, je n’en pouvais plus, j’ai décidé de reprendre mon traitement avec EFFEXOR 37.5 mg et quelques jours plus tard ça aller beaucoup mieux jusqu’à la fin de l’année 2009.

Fin 2009 donc, je commençais à avoir pas mal de problèmes, d’abord dans mon travail, je voulais avoir un CDI depuis un certain temps, puis personnel avec ma fiancée on a faillé nous séparer et l’accumulation de plusieurs d’autres soucis (déménagement, mariage…;). Un jour je me rendais à mon travail, je voulais prendre le métro, un agent de la RATP annonçait dans le haut-parleur, qu’un voyageur a eu un accident grave, je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête, je commençais à ruminer, je me disais tout seul et si je perdais la tête et que je me fasse mal, que je me tue ou que je devienne fou et faire mal aux gens ou à moi-même (comme cette personne dans le métro)… et la mes chers amis ma vie a basculé ! avant, bien que j’avais des angoisses j’arrivais à vivre à peu près normalement, mais depuis ce jour je ne vivais plus, je pensais à la mort / suicide 24h/24, plus je pensais et plus je m’angoissais, peur de perdre contrôle de moi-même et cela m’a fait vivre un enfer, ma tête s’est complètement déconnecté, je ne me reconnaissais plus, j’ai mon corps d’un côté et ma tête de l’autre, j’avais comme une sorte de voile sur mes yeux, j’étais détaché du monde, je ne vivais pas j’avais l’impression d’être dans un film, beaucoup de question existentielle… (je parle au passé mais je le vis encore aujourd’hui avec des hauts et des bas). Je me disais, ça y est, c’est la fin pour moi, je vivais dans une angoisse indescriptible, mon anxiété a atteint son maximum.
Je ne savais même pas ce qui m’arrivait, je ne savais même pas comment expliquer cela à mon médecin, j’avais peur qu’on me prenne pour un fou. L’EFFEXOR ne me faisait plus rien, j’ai même augmenté la dose à 75 mg mais sans succès, j’ai perdu tout espoir.
Il m’a fallu 2 ans (2010 et 2011) de recherches pour mettre un nom à ma maladie, d’abord le fait de m’angoisser et de penser tout le temps au suicide (je n’ai pas envie de me suicider MAIS j’ai peur de perdre contrôle et de commettre l’irréparable) ça s’appelle la « phobie d’impulsion », mon anxiété était tellement grande que mon corps ne pouvait plus supporter, mon esprit s’est déconnecté de la réalité, cela s’appelle la « dépersonnalisation », vous ne savais pas le soulagement que j’ai ressenti juste le fait de savoir que je n’étais pas le seul et que d’autres personnes ont cette maladie. Le fait d’apprendre tout ça m’a certes soulagé mais ça ne m’a pas guéri malheureusement mais je me sentais déjà un peu mieux. Je sais qu’on est plusieurs à nous battre contre cette ou ces maladies psychologiques qui nous gâchent la vie. Bien sûr, la plus terrible de toutes pour moi et peut être aussi pour vous c’est la DÉPERSONNALISATION, car c’est juste l’enfer.

[Lire la suite...]

Momo Le: 03/06/12
 «  1  2  3  4  5